MARCHER (OU PAS) SUR LA LUNE…

yjugtl

Cette semaine, j’ai entendu dire que le photographe allemand Michael Najjar va être envoyé dans l’espace. Il sera le premier artiste à vivre pareille aventure. Dans une interview qui lui était consacrée, Najjar se réjouissait de sa future expérience d’astronaute, et espérait que viendrait bientôt le temps où nous, l’humanité, serions en mesure d’aller coloniser Mars. Le gars était ravi et trouvait cette perspective merveilleuse. L’est-elle vraiment ?

Cette semaine aussi, j’ai assisté à un dîner durant lequel deux amis débattaient : l’un soutenait que l’homme a bien marché sur la lune en 1969, l’autre était convaincu que les petits pas humains sur le sol lunaire ne sont qu’une vaste fumisterie (la théorie est en effet en vogue depuis quelque temps et fait nombre d’adeptes). À un moment, mes deux amis se sont tournés vers moi et m’ont demandé : « Et toi, t’en penses quoi ? ».

Par habitude, parce que j’ai grandi avec des images d’hommes gambadant sur la lune, je serais plutôt encline à penser qu’Armstrong et son équipe ont bel et bien arpenté l’astre nocturne. Et quand j’étais petite, je trouvais que cette idée était porteuse d’espoir et de magie.

Mais maintenant que je suis grande, j’ai un autre avis sur la question.

Il m’apparaît que l’homme forme un mauvais explorateur, un mauvais découvreur, et un cruel conquérant. Il veut connaître tous les mondes existant mais il a démontré qu’il ne sait pas le faire respectueusement ni pacifiquement. Pour lui, découverte signifie annexion, indigène signifie inférieur, et homme « civilisé » signifie dieu. Notre histoire regorge tristement d’exemples où la conquête de nouveaux territoires s’est faite au détriment de toute la vie/culture/nature qui pouvaient préexister sur ces territoires.

Quand on regarde un film comme Independance Day, on se dit qu’ils sont bien odieux ces aliens belliqueux de venir nous dégommer la tronche et d’envahir notre terre. Mais sérieusement, est-ce que ce n’est pas exactement ce que nous ferons aux aliens de Mars si nous en trouvons au moment du grand débarquement ? Est-ce que ce n’est pas exactement ce que nous avons fait aux Indiens d’Amérique ? Ou aux tribus d’Afrique ? Ou à n’importe quelle terre dont nous avons soudain décidé qu’elle nous revenait de droit juste parce qu’on avait eu l’idée d’y poser le pied ?

Pour cette raison, vois-tu, je serais ravie d’apprendre que l’homme, en vérité, n’est jamais allé crapahuter sur la lune. Je serais soulagée de constater qu’il ne peut pas aller faire de petit tour sur Mars pour y foutre le bordel et y exporter sa barbarie.

Avant de chercher à annexer le reste de la galaxie, il faudrait déjà que l’être humain prouve qu’il est capable de retrouver un peu d’humilité (voire d’humanité) et de ne pas faire du profit son unique souverain ; qu’il est capable de respecter la nature et la vie ; et surtout, qu’il est capable de sauvegarder la planète qui l’a vu naître. C’est ça, au fond, la seule vraie question : comment l’homme pourrait-il prendre soin d’autres astres alors qu’il n’est même pas fichu de préserver celui qui l’héberge ?

Et toi, es-tu pour ou contre la conquête de l’univers ?

Je t’embrasse.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s