IL FAUT QUE JE TE PARLE DE MON 3e ROMAN

Pont de l'Abîme - Les Mondes de Carole-Anne

Aujourd’hui, j’étais à Aix-les-Bains. Jolie ville de Savoie au bord du lac du Bourget.

En septembre dernier j’y étais venue faire les repérages pour mon troisième roman. En effet, une partie de mon intrigue se passe dans cette cité. J’avais donc arpenté les rues pour définir quels seraient les endroits précis que hanteraient mes personnages.

Mon roman est à présent écrit. Par conséquent, c’est en pèlerinage et non plus en repérages que j’ai revisité Aix. La sensation était étonnante. En septembre, je précédais mes personnages, j’allais les créer, je devançais leurs pas. Aujourd’hui, au contraire, je me suis coulée dans leur sillage, dans l’histoire que j’ai ancrée pour eux dans cette ville thermale. Une autre manière de partir à leur rencontre.

Je suis également allée au Pont de l’Abîme (voir photo plus haut), à quelques kilomètres de là. C’est un pont qui, comme l’indique son nom, surplombe un impressionnant abîme, d’une centaine de mètres de profondeur. En septembre, j’avais eu un tel vertige que je n’avais pas réussi à traverser le pont (à pied).

Je m’étais donc lancé comme défi, pour aujourd’hui, de le franchir mordicus ce pont vertigineux. J’ai serré les dents, j’ai dominé ma peur. Et, ma foi, je l’ai franchi. Et par trois fois encore !

Mais ce n’est pas seulement par challenge personnel que je voulais traverser le pont. Je voulais le faire au nom des deux personnages principaux de mon roman (qui vivent une scène importante sur ce même pont), et au nom de mon roman lui-même.

Car il y a des nouvelles que je dois te donner.

Mon roman, contrairement à ce que je t’avais annoncé, ne sortira pas chez Eyrolles. Pourquoi ? Parce qu’il est trop différent de leur ligne éditoriale traditionnelle. Ce n’est pas un roman feel good, ni un roman de développement personnel, il ne peut donc trouver sa place auprès de ses précédentes sœurs Émeraude Kelly et Tara Bouviers.

Mais, rassure-toi, cela ne remet pas en cause sa future existence. Il me faut juste lui trouver un autre écrin. Ce à quoi je m’applique depuis quelques semaines. Je t’en dirai plus dès que possible. Mais sois sûr(e) que ce roman arrivera bientôt entre tes mains.

Et d’ici là, j’ai plusieurs autres bonnes nouvelles, concernant d’autres projets, à t’annoncer, dont je te parlerai dans une vidéo spéciale à venir la semaine prochaine 🙂 .

Tout ça pour te dire que c’est aussi pour cela que je voulais parvenir à traverser le pont. Par une vague superstition, je me suis convaincue que cette petite victoire allait porter chance à mon bébé de papier et lui ouvrir une voie plus rapide vers la publication. C’est en tout cas comme ça qu’il me plaît de voir la chose. (Et n’oublions pas, en prime, que Jim veille sur lui, si tu as suivi les épisodes précédents 🙂 ).

J’entrevois donc avec apaisement et sérénité le contretemps qu’a subi mon roman. Et, en bonne maman fière de sa progéniture, je vais me battre pour qu’il trace sa route le plus loin possible et le mieux possible.

Sur ce, je te dis à la semaine prochaine pour les autres (bonnes) nouvelles des différents mondes de mademoiselle Carole-Anne.

Je t’embrasse.

 

Publicités

2 réflexions sur “IL FAUT QUE JE TE PARLE DE MON 3e ROMAN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s