NAISSANCE DE MON TROISIÈME ROMAN

Un roman pour

Une nouvelle aventure commence…

Je viens d’entrer en écriture de mon troisième roman. S’est amorcée une odyssée qui sera plus sombre, plus littéraire, plus dense que les deux précédentes et qui va absorber l’intégralité de mes six prochains mois. Au moment où je publie cet article, j’ai déjà écrit le premier chapitre. Je l’abordais avec beaucoup de trac, espérant que ma plume saurait se montrer à la hauteur de l’histoire ambitieuse et lunaire que je veux raconter.

Avoir accouché de ce premier chapitre me rassure quelque peu, me prouve que je connais mes personnages, qu’ils me sont intimes, qu’ils m’habitent entièrement et que cette connexion avec eux me permettra, pour tous les chapitres suivants, de retranscrire avec précision leurs faits et actes.

Toi mon lecteur, toi ma lectrice, attends-toi à être surpris/se. Si tu as aimé les parcours d’Émeraude Kelly et de Tara Bouviers, celle que je vais te proposer risque de te déconcerter. Je te promets des émotions fortes. Car je quitte les doux et frais rivages du développement personnel pour aller explorer en profondeur les sillons que j’avais déjà pu frôler avec Extrasystoles, mon recueil de nouvelles.

Pour ce troisième roman, j’ai voulu une histoire « à faire battre le cœur à coups redoublés », comme le dit joliment Mary Shelley dans l’intro du Frankenstein de Brannagh. J’ai voulu des personnages fauves, en clair-obscur, faits d’astres tout autant que de ténèbres. Dans mon imagination, ils vont emprunter les traits de Jim Morrison, de la comédienne Agathe de la Boulaye et de Mel Gibson. Ces trois artistes seront mes muses entêtantes dans les mois qui viennent. Je vais vivre avec eux, chaque jour, et il est possible que je ne ressorte pas totalement indemne de cette expérience tant l’histoire de mes personnages augure de fortes secousses. Peu importe, je prends le risque. C’est bien ce risque, après tout, qui rend mon métier passionnant.

Te raconterai-je la trame de ce nouvel opus ? Ma foi non, je crois bien que je vais te laisser sur quelques charbons ardents, histoire d’aiguiser ta faim et ton envie de lire. Le seul indice que j’accepte aujourd’hui de te délivrer est que tu suivras le cheminement d’une femme hantée. Hantée par la présence obsédante d’hommes absents. Et voilà tout ce que je t’en dirai. Il te faudra attendre un peu pour en apprendre plus…

Pense à moi qui écris. Qui écris dans l’espoir que les voltiges de ma plume sauront te toucher, te remuer, te bouleverser même, le jour où ce nouvel opus aura le privilège d’arriver entre tes mains.

Sur ce, je retourne à ma table de travail et je t’embrasse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s