GILETS JAUNES : CE QUE J’AI VU ET RESSENTI (à chaud)

Je ne suis pas là pour faire de la politique, ce n’est pas l’objectif de ce blog. Je ne prends donc pas parti. En matière sociale, économique ou citoyenne, je ne souhaite m’affirmer ni pour ni contre, car j’estime que ce n’est pas mon rôle et que je ne suis pas pertinente à le faire.

Mais je respire au rythme de mon pays. Et je dis juste ce que j’ai vu et ressenti hier, à propos des gilets jaunes. En ne cautionnant ni la violence, ni les excès, ni les fauteurs de trouble qui viennent se greffer sur le mouvement et en parasitent le message. Et en m’autorisant à trouver de la noblesse, et même du panache, à une action qui permet de se rassembler, d’oublier les différences qui d’habitude nous divisent et nous dressent les uns contre les autres, et qui fait des résignés/silencieux/désespérés d’hier une foule couleur citron dressée, solidaire, qui revendique sa liberté et sa dignité.

Je t’embrasse.

Publicités

Une réflexion sur “GILETS JAUNES : CE QUE J’AI VU ET RESSENTI (à chaud)

Répondre à francefougere Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s